Portes blindées : quelles normes pour garantir votre sécurité ?

L’importance de disposer d’une porte blindée effective

portes blindées normes

Saviez-vous que la police fédérale belge dénombre pas moins d’une centaine de vols avec effraction par jour ? Sachant que la porte d’entrée est le lieu d’accès de prédilection des cambrioleurs, il est préférable de leur rendre la tâche le plus difficile possible voire de les dissuader en procédant à l’installation de divers systèmes de sécurité, et surtout d’une porte blindée. En effet, ce genre de dispositif augmente le temps de résistance à l’effraction : 15 minutes en moyenne, contre deux minutes pour une porte classique. Ce secteur est très réglementé afin d’assurer une sécurité optimale tant aux particuliers qu’aux professionnels qui choisissent d’acquérir ce type de porte. Poursuivez la lecture de cet article pour découvrir les différents labels et normes en vigueur dans le domaine.
 

La composition d’une porte blindée

Afin de comprendre les enjeux des certifications en matière de résistance du matériel anti-effraction, il est important de comprendre le fonctionnement de ceux-ci ainsi que leur composition. L’une des caractéristiques principales des portes blindées est que le vantail (la partie mobile battante) est quasiment toujours composé d’un panneau en acier, les rendant très lourdes et donc très difficiles à déloger. Vient ensuite s’y ajouter une couche de matériaux isolants afin de constituer le blindage, ainsi que des renforts horizontaux et verticaux en aluminium. Enfin, deux panneaux décoratifs personnalisables sont installés à l’intérieur et à l’extérieur.

Ce vantail vient se loger dans le dormant, c’est-à-dire le cadre de la porte, qui est également composé d’acier de minimum 1,5 mm d’épaisseur. Enfin, la serrure multipoints est également un élément fondamental de la porte blindée et peut être composée de plusieurs nombres de points. Le modèle le plus courant comporte 3 points, mais il est également possible d’opter pour un modèle à 5 points, avec deux points supplémentaires en haut et en bas de la porte. Enfin, le modèle à 7 points sécurise les portes de plus de 2,10 mètres de hauteur.

Les différents types de blindage

Au-delà des portes blindées dites “traditionnelles”, il existe des modèles encore plus résistants, tels que les portes blindées anti-balles (équipées de vitrage pare-balles, par exemple), ou encore les portes de chambres fortes. Ces modèles sont généralement utilisés dans des lieux nécessitant une haute sécurité tels que les banques et les bijouteries.
 

Les normes et certifications en matière de protection

Que signifie la certification A2P ?

Les labels de sécurité A2P signifient que le produit bénéficiaire de cette certification a subi les tests prévus par la réglementation en vigueur, réalisés par un laboratoire accrédité indépendant, et que le site ayant réalisé le produit est contrôlé régulièrement par des inspecteurs mandatés. Cette certification est délivrée par le CNPP (Centre National de Prévention et de Protection) et est reconnue par les compagnies d’assurance.

Ce label est accompagné d’un code BP différent selon le modèle de porte et correspond au temps de résistance à l’effraction de la porte blindée. Le BP1 signifie que la résistance à l’effraction est de 5 minutes, le BP2 correspond à 10 minutes et le BP3 correspond à 15 minutes. Les serrures multipoints (3,5 ou 7) sont également concernées par ce label et le code BP correspondant, et doivent également y être conformes.

Les normes européennes

L’ensemble du matériel anti-effraction fait l’objet d’une réglementation régie par des normes devant être respectées, et ce au niveau européen. Il s’agit des normes EN 1627 à 1630, la référence en matière de menuiseries retardatrices d’effraction, c’est-à-dire pour les portes blindées mais également les fenêtres renforcées ou encore les portails. Ces normes s’articulent en 6 catégories, chacune d’entre elles correspondant à un niveau de résistance à l’effraction. Les données utilisées pour calculer le résultat comprennent notamment le niveau d’expérimentation du cambrioleur, les méthodes et moyens utilisés par celui-ci, le temps de résistance et le temps total d’essai.

La mention BENOR

En complément des normes européennes en application, il existe un label de qualité connu et reconnu en Belgique : la mention BENOR. Celle-ci est apposée sur le produit lui-même, ou sur son emballage ou encore sur les documents accompagnant sa livraison. Elle vous offre la certitude que les produits en disposant ont fait l’objet d’un contrôle de qualité minutieux et supervisé par un organisme externe indépendant. Cela s’applique donc à la sécurité globale du produit, ce qui comprend la protection contre l’incendie. Par conséquent, votre porte blindée approuvée par le label BENOR sera efficace contre les infractions, mais sera aussi coupe-feu en évitant la propagation trop rapide des flammes en cas d’incendie. En moyenne, vous disposerez d’une dizaine de minutes pour quitter les lieux.

Plus de normes pour la résistance au feu

Il existe d’autres normes de sécurité spécifiques à la résistance au feu, comme les NF 277 et NFS 61-937, également appuyées par des exigences construites par les professionnels couplées à des tests de circonstances. Enfin, un classement européen de certification permet de noter la résistance au feu d’un élément de construction. Celui-ci sera labellisé des lettres suivantes en fonction de sa ténacité :

  • E : étanchéité aux gaz et flammes.
  • I : isolation thermique, correspondant à un maximum de 360°C en un point précis et 180°C sur l’ensemble de la surface de la porte.

Une résistance aux intempéries ?

Enfin, il existe une dernière norme européenne qui s’applique aux portes et aux fenêtres selon leur isolation et leur résistance aux différentes intempéries. Cette norme est divisée en trois catégories distinctes : il s’agit des critères AEV. Le A correspond à la perméabilité à l’air, le E à l’étanchéité à l’eau, le V à la résistance au vent, chaque critère étant évalué à l’aide d’une note entre 1 (très faible) et 9 (très bon).

Informations complémentaires

Il faut savoir que les portes blindées ne sont pas le seul élément permettant de sécuriser son habitation. En effet, il existe de nombreux autres solutions que vous pouvez envisager, telles que la pose de serrures multipoints, l'installation d'un portail, de barreaux ou encore de systèmes de vidéosurveillance.